Association l'Autre Ferme : Qui sommes-nous?

L’Autre Ferme est un refuge pour animaux rescapés de l’élevage situé en Charente. Notre association développe une approche globale : protection de la faune et reboisement, coopération locale, autonomie alimentaire… Notre refuge charentais accueille des artistes en résidence et offre la possibilité d’y séjourner via sa maison d’hôtes, ou encore de découvrir la cuisine végétale à travers des cours de cuisine vegan dans un cadre reposant et joyeux.

L’Autre Ferme : Association à but non lucratif

L’association L’Autre Ferme a été créée en février 2019 et a ouvert en mai 2020 sur un domaine de 12 hectares.

Le coeur de sa mission est de venir en aide à des animaux rescapés de l’élevage, le plus souvent industriel. Issus de saisies, réformes ou abandons, ils trouvent ici un lieu dans lequel tout est pensé pour leur épanouissement individuel.
Le tout sans nuire à la faune sauvage : nous replantons des centaines de mètres de haies champêtres pour recréer des couloirs de circulation d’un bois à l’autre. La faune y trouve à la fois un abri et une source de nourriture. Elle y est protégée de la chasse. 

Parce que notre vocation est de partager un mode de vie respectueux et joyeux, nous accueillons des hôtes dans nos 3 chambres et proposons une table d’hôtes végane. Les recettes sont intégralement dédiées au financement du refuge qui ne reçoit aucune subvention. 

Nous accueillons des artistes en résidence de création, le plus souvent d’écriture ou illustration. C’est une opportunité rare de pouvoir observer le quotidien d’un lieu dédié à la protection de la nature et d’aller à la rencontre du public local.

En ouvrant nos portes, nous entendons lutter contre les préjugés qui ridiculisent encore trop souvent les personnes engagées dans une démarche respectueuse de la nature dans son ensemble et pour ce qu’elle est, sans chercher à en tirer de profit. 

L’Autre Ferme est membre du Réseau National des Refuges Animalistes.

Le conseil d'administration

Le conseil de notre association réunit des personnes animées par le désir de voir progresser les enjeux portés par l’association. Certain·es sont véganes et d’autres non. Il nous paraît indispensable de maintenir un dialogue ouvert et sincère sans entrer dans des relations clivantes. Si nous exigeons de respecter une éthique végane sur le lieu de L’Autre Ferme, nous nous refusons à porter un jugement sur qui n’a pas (encore) adopté un changement radical.
Les vegans de la bande ne manquent jamais une occasion de pousser les non-(encore)-vegan de s’y mettre…

Valérie Malet, présidente de l’association

Valérie est relieuse d’art. Sensible à la nécessité de revoir nos modes de vies pour un monde équitable et bienveillant, elle préside l’association depuis sa création. Son engagement est d’autant plus notable qu’elle est très impressionnée par les animaux. Ses séjours réguliers à L’Autre Ferme la font progresser !

Alain Anglaret

Alain a été directeur administratif et financier du Grand T, théâtre nantais. Il est aujourd’hui artiste de cirque contemporain et vice-président de la Maison de la poésie de Nantes. Au Grand T, il a piloté de concert avec la directrice l’arrivée d’une pensée écologique dans la vie du théâtre. Il vient fréquemment à la ferme pour assurer le quotidien et nous faire profiter de ses talents de super bricoleur.

Pauline Chabas

Pauline est artiste de films d’animation, elle est entrée dans la vie de L’Autre Ferme comme bénévole. Consciencieuse et concernée, elle a vite pris une place importante dans la vie du refuge. Elle est aussi l’une de nos photographes et vidéastes ! Pauline assure régulièrement le roulement de la routine de la ferme avec son compagnon et leur chat Tobi qui laisse trainer ses innombrables jouets partout.

Arthur Higelin

Arthur est musicien, chanteur, auteur, acteur… il soutient L’Autre Ferme depuis sa création, heureux que ce rêve soit devenu une réalité. Outre un débroussaillage virtuose de clôtures pour préparer le refuge à l’arrivée des animaux, il ne manque jamais une occasion de parler de nous. Aspect injustement méconnu de ses talents, il fait l’un des meilleurs houmous au monde.

Anne-Lorraine en formation

Anne-Lorraine Vigouroux

Anne-Lorraine a été directrice de production au théâtre. Végétarienne puis végane par conviction éthique, elle est à l’origine de la création de l’association alors qu’elle était encore attachée culturelle en Serbie. Elle développe un talent parfaitement inutile : tomber et se faire mal avec une régularité déconcertante qui n’entame pas son entrain.

Iris

Iris Aktar

Iris est diplômée de l’école vétérinaire de Budapest en Hongrie. Très impliquée dans la protection animale, elle a travaillé dans un refuge pour chiens et chats en Bourgogne. Elle se spécialise dans différentes pratiques comme la phytothérapie animale. Elle est notre référente pour les protocoles de soins et vient régulièrement prendre le relais au refuge.

France Fayet, secrétaire de l'association

France est militante de la protection animale de longue date et elle est pleinement engagée auprès de nombreuses autres associations. Elle a été élue de sa commune en région parisienne où elle a notamment travaillé sur la question animale et l’écologie.

Edouard Bourré-Guilbert

Edouard travaille au magasin coopératif Scopéli à Nantes. Il est également scénariste de bande-dessinées (Québec Land, publié chez Sarbacane et A vos râteaux publié chez Steinkis) avec Pauline Bardin. Il nourrit une passion pour ce qui concerne la diminution et la gestion des déchets. Il est notre référence exclusive pour le compost.

A noter que Pauline et Edouard ont fait mention de L’Autre Ferme dans A vos râteaux. On est super fiers.

Pauline Bardin

Pauline est administratrice dans le spectacle vivant et scénariste de bande-dessinées (Québec Land, publié chez Sarbacane et A vos râteaux publié chez Steinkis). Elle s’intéresse aux questions écologiques, consciente que le changement passe par chacun.e d’entre-nous. 

Notre soigneuse

Camille a tout d’abord effectué un service civique à L’Autre Ferme. Elle a immédiatement pris ses marques et montré un sens de l’observation précieux : elle voit le moindre comportement inhabituel qui aide à prévenir bien des maux ! Grâce à son calme et à sa patience, les animaux les plus timides lui font rapidement confiance.  Nous l’avons engagée à l’issue de son service civique pour qu’elle puisse parfaire ses compétences dans le job de ses rêves : le refuge. Et parce qu’on ne peut plus se passer d’elle !

Camille suit en parallèle des études d’assistante de soins vétérinaire. Elle a effectué un stage au sein de la clinique Exotica à Bordeaux et elle est titulaire de la compétence de transport d’animaux. 

Nos volontaires en Service civique

Tiska, service civique à l’association de septembre à mars 2023, a réalisé un diagnostic très poussé de notre étang et de son écosystème. Il a permis de faire le point sur les espèces animales et végétales qui le peuplent et de prendre des mesures adaptées de protection.

Camille s’est concentrée sur l’accueil du public durant son service civique à la ferme, notamment les jeunes et des adultes souffrants de handicaps. Elle est maintenant notre soigneuse de rêve. 

Marie-Emilie a développé ses compétences sur la préservation des haies et Valentine développe les programmes à destination des publics en particulier les séniors et les personnes en situation de handicap.

Pour devenir le ou la prochaine volontaire Service civique à L’Autre Ferme, dépose ta candidature ici 🤩  Attention, il faut être autonome pour le logement et le transport. L’Autre Ferme n’est pas accessible en transport en commun. 

Les bénévoles du refuge

Bonnes fées du refuge, nous faisons appel à des bénévoles pour des chantiers participatifs ou des projets pour lesquels nous n’avons aucune compétence. Certains et certaines sont devenus des habitués sans lesquels nous aurions bien du mal !

Le prochain chantier devrait avoir lieu en septembre 2024 pour le curage tout en douceur de l’étang. 

Iris, Alain, Pauline, Julien, Virginie, Emilie, Alexian, Louis, Stéphanie, Elodie, Chloé, Marion, Elisa, Clémence, Juliette… sont devenu.e.s des habitués bienveillant.e.s que nous adorons ! Elles et ils nous apportent des compétences spécifiques, de la construction de nouveaux cabanons à la refonte du site internet, en passant par la livraison de fromages vegan !

Nous n’avons pas la possibilité d’héberger les bénévoles et nous ne proposons pas de « woofing ». L’Autre Ferme défend une approche professionnelle garante de la stabilité du refuge et de la sérénité des animaux habitués à qui entre dans leur espace. Les personnes qui pratiquent les soins sont titulaires de certificats de capacité et suivent des formations professionnelles.

Notre équilibre budgétaire

La gestion de l’association est désintéressée. Les membres du conseil sont bénévoles. Les refuges pour animaux de ferme ne reçoivent aucune subvention. Ils sont en revanche sollicités par les autorités pour des saisies ou abandons d’animaux d’élevages qui, eux, sont largement subventionnés.

Un partenariat avec Veepee nous a permis de réaliser une volière en 2021 et des canalisations pour avoir l’eau dans les prairies en 2022, et un nouvel enclos pour les nouveaux lapins en 2023. L214 nous apporte ponctuellement son aide pour des travaux et les urgences. L’ OABA prend en charge le troupeau de moutons d’Ouessant pour l’alimentation et les frais vétérinaires. En 2023, la Fondation Brigitte Bardot nous a permis de faire stériliser les 11 nouveaux lapins et une partie de leur alimentation. 

Nous devons impérativement avoir plus de soutiens et d’adhésions pour assurer un équilibre pérenne et stabiliser l’emploi de notre soigneuse Camille, condition pour accueillir plus d’animaux en détresse et assurer leur bien-être.

Une ligne dont nous ne dévierons pas : nous ne prenons pas plus d’animaux que ceux dont nous sommes certains de pouvoir assumer les frais, quels qu’ils soient. Nous sommes convaincu qu’il est indispensable d’avoir une approche professionnelle de la tenue du refuge.
Pour cette raison, Anne-Lorraine et Camille qui sont au quotidien avec les animaux, sont formées régulièrement : capacités professionnelles, stage en clinique vétérinaires ou éthologie etc…